Ermo

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot clé - Famille

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 6 janvier 2008

Hibernation

J'étais un enfant, mais la vie m'avait déjà jeté à la figure sa part de réalité sombre. Au point de me faire douter de l'existence d'autre chose dans la vie. J'étais jeune, j'avais souffert, j'avais eu peur. J'avais survécu, et jamais rien ni personne ne pourra me dire pourquoi, pour quoi. Ou plutôt si, peut-être moi-même, si un jour j'accepte de m'offrir ma réponse à moi, a posteriori. Je n'en tire aucune gloire, je n'avais aucun mérite, l'instinct de survie est universel. Juste une expérience particulière.

Lire la suite...

samedi 15 septembre 2007

Mon père : parole à la défense

Je suis conscient de ne pas être objectif dans ma vision de mon père et de ses relations avec notre famille... Et quant à ses relations avec moi en particulier, je suis certainement carrément irrationnel. Si je fais l'effort d'essayer d'y réfléchir de façon "dépassionnée", je dois reconnaître qu'il m'a appris des choses que j'apprécie, comme le goût de lire par exemple. Il m'a sans doute apporté des valeurs morales que je ne renie pas, et il m'a montré l'intérêt de comprendre le monde dans lequel on vit, par exemple dans l'intérêt pour la politique, domaine dans lequel je partage en grande partie ses opinions. De façon plus abstraite et pourtant très claire, j'ai certainement hérité de cette "sensibilité" qui semble seulement l'embarrasser et le faire souffrir. J'espère parvenir à faire autre chose de cette sensibilité, et ce n'est pas un héritage que j'accepte par obligation : je sais, ou plutôt je sens confusément que c'est une richesse. Je ne voudrais pour rien au monde qu'on me la retire, même si j'en connais moi aussi quelques "inconvénients".

Lire la suite...

samedi 23 décembre 2006

Famille de cinglés

Alors c'est un peu compliqué : j'avais écrit ce texte il y a une dizaine de jours (je viens de le mettre en ligne à l'heure où j'écris ceci). Mais après réflexion je ne l'avais pas mis en ligne tout de suite, parce que je sentais que quelque chose me tracassait par rapport à ça, sans vraiment savoir quoi. J'ai mieux compris le problème le lendemain : en fait j'étais un peu trop sûr de moi, je ne mesurais pas les difficultés qui allaient survenir.

Lire la suite...

samedi 23 septembre 2006

Descente

Et c'est le même cri étouffé qui revient, qui me déchire à l'intérieur : "Maman j'ai peur !". Jamais pu le dire à l'époque. Alors il est resté. Il revient me faire mal, encore et encore. J'ai tellement peur. Je me sens si seul.

Lire la suite...