Ermo

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot clé - Expérimental

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 23 juin 2006

Football

Une fois n'est pas coutume, parlons d'un sujet d'actualité. A l'heure où les amateurs se préparent anxieusement à hurler frénétiquement sur leur poste de télévision (qui ne leur a rien fait), à l'heure où les réfrigérateurs ronronnent autour des indispensables bières, à l'heure où un pays tout entier s'inquiète du résultat d'un match sportif comme si une attaque nucléaire en dépendait, abordons donc avec l'impartialité qui nous caractérise (sic) ce sujet de merde, j'ai nommé le football. Je vous préviens, au moment où j'écris cette phrase je ne sais pas encore ce que je vais en dire !

Lire la suite...

lundi 19 juin 2006

Tentative de mise au point

Cher lecteur imaginaire, au secours !

Y a maintenant de vraies gens qui viennent dans mon blog, c'est dingue. Et pas seulement des qui passent et qui s'enfuient bien vite, y en a même qui cherchent à communiquer, quelle horreur ! Puisqu'il le faut, dissipons les éventuels malentendus.

Lire la suite...

mardi 13 juin 2006

La star

Bon ok, ça casse pas trois pattes à un canard, mais quand on entend ce qui passe parfois sur certaines radios, je me dis qu'à côté ça chie pas. Je reconnais que tout cela est un peu mièvre, le genre de choses que j'aurais dû pondre quand j'étais au collège. Et puis le refrain est pas terrible, c'est peut-être améliorable.

Enfin bref, si ça intéresse quelqu'un, n'hésitez pas : servez-vous.

(Toute ressemblance avec des personnages existant ou ayant existé est purement fortuite et involontaire !)

Lire la suite...

mardi 16 mai 2006

Guantanamo

Ah, la chanson politique engagée, sur un bon sujet bien consensuel, toute une époque... un peu trop banal quand-même, non ? Tout de suite mon lecteur imaginaire va me voir comme un adolescent révolté-contre-la-méchante-société, au moins jusqu'à ses 18 ans. Si en plus on tient compte du fait que c'est salement mal écrit dans un anglais d'aéroport pourri, je risque de baisser dans son estime, à mon lecteur imaginaire.

Bon, ça fera peut-être plaisir à l'un ou l'autre jeune groupe de rock inconnu (et parti pour le rester) en manque d'inspiration. Parce que avant que quelqu'un nous ponde une musique à la Clash ou Mano Negra sur ce genre de texte, faudra sans doute élever le niveau.

Lire la suite...