Ermo

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 29 septembre 2007

L'attente

Non, ça ne vient pas. J'essaie pourtant. Enfin, je crois que j'essaie. Peut-être que je n'essaie pas assez. Peut-être même qu'inconsciemment j'y mets de la mauvaise volonté, que je me persuade que je ne peux pas y arriver. Mais je crois sincèrement que j'essaie, j'essaie vraiment. Mais non, rien. Ce mystérieux phénomène semble vouloir m'ignorer aujourd'hui. Ou alors c'est moi qui veut l'ignorer, comment savoir ? L'intellect ne peut pas tout, loin de là. Et je me sens profondément idiot de ne pas atteindre cet élément si simple, si banal, si naturel pour la plupart des gens : l'envie.

Lire la suite...

vendredi 20 avril 2007

Du doute, de la politique... et de la patience

Aujourd'hui, intéressons-nous un chouïa au monde extérieur. Il ne vous aura pas échappé que les élections approchent (ou alors posez-vous des questions, c'est assez grave). N'espérez pas que je commente ici les derniers rebondissements de la campagne des uns ou des autres, plein de gens le font déjà, et beaucoup mieux que je ne saurais le faire. Je n'aurai pas non plus la prétention de vous infliger des consignes de vote, rassurez-vous. Mais j'avais quand-même envie de parler de politique, c'est donc ce que je vais tenter de faire ci.

Lire la suite...

vendredi 7 juillet 2006

Pessimiste ?

Mon lectorat préféré s'en est certainement déjà aperçu : je suis un sale pessimiste. J'ai tendance à voir le côté sombre des choses, à envisager plutôt le pire que le meilleur, à considérer tout projet ambitieux comme vraisemblablement voué là l'échec. Ce qu'il y a de bien quand on est pessimiste, c'est qu'on a souvent raison. En même temps, c'est moche, on préférerait avoir eu tort.

Lire la suite...

mercredi 28 juin 2006

Mauvais jour(s)

Officiellement je suis débordé professionnellement, et puis j'ai aussi plein d'autre trucs que je tiens absolument à faire rapidement. Dans ma tête les phrases commencent invariablement par "il faut que je ..." (ou "il ne faut pas que je...", selon le point de vue). Pour prendre un exemple qui ne me dévoile pas trop, il y a deux ou trois choses dont je voudrais parler un peu sur ce blog. Mais j'ai pas envie, j'ai envie de rien, aucune motivation, aucune inspiration. Je pourrais me forcer à bosser un peu, ce serait toujours ça de fait. D'ailleurs c'est sans doute ce que je vais faire, du boulot un peu bâclé, le truc dont on n'est pas vraiment satisfait mais qui fait légèrement avancer le schmilblick. Bof.

Lire la suite...

samedi 3 juin 2006

Tel père tel fils et toutes ces conneries

Regarde papa, j'ai bien travaillé à l'école.
Regarde papa, je lis des livres de la bibliothèque.
Regarde papa, j'ai battu la maladie.
Regarde papa, j'ai tout bien fait la communion, la profession de foi et toutes ces conneries.
Regarde papa, j'ai réussi mes études...

Lire la suite...

vendredi 12 mai 2006

Tomber ou pas

Tout le monde a déjà vu l'un de ces dessins animés où un personnage finit par marcher ou courir dans le vide : parfois par distraction, souvent à cause d'un évènement quelconque qui mobilise toute son attention, une poursuite par exemple, et voilà le personnage qui continue à avancer dans le vide après être arrivé au bord de la falaise ou du toit d'un bâtiment, comme si de rien n'était. Il avance alors exactement comme sur la terre ferme pendant quelques temps, et puis survient la prise de conscience. Parfois c'est plus subtil, il y a d'abord un doute : on voit le personnage se poser la question, tâter fébrilement du pied autour de lui... Puis baisser la tête pour vérifier. Et là c'est le drame : il regarde en bas, réalise qu'il est dans le vide et qu'il est physiquement impossible de rester en suspension dans les airs. C'est seulement à cet instant qu'il tombe, et la chute est comme il se doit vertigineuse, longue, brutale et douloureuse à l'arrivée.

Lire la suite...