Je suis conscient de ne pas être objectif dans ma vision de mon père et de ses relations avec notre famille... Et quant à ses relations avec moi en particulier, je suis certainement carrément irrationnel. Si je fais l'effort d'essayer d'y réfléchir de façon "dépassionnée", je dois reconnaître qu'il m'a appris des choses que j'apprécie, comme le goût de lire par exemple. Il m'a sans doute apporté des valeurs morales que je ne renie pas, et il m'a montré l'intérêt de comprendre le monde dans lequel on vit, par exemple dans l'intérêt pour la politique, domaine dans lequel je partage en grande partie ses opinions. De façon plus abstraite et pourtant très claire, j'ai certainement hérité de cette "sensibilité" qui semble seulement l'embarrasser et le faire souffrir. J'espère parvenir à faire autre chose de cette sensibilité, et ce n'est pas un héritage que j'accepte par obligation : je sais, ou plutôt je sens confusément que c'est une richesse. Je ne voudrais pour rien au monde qu'on me la retire, même si j'en connais moi aussi quelques "inconvénients".