Ermo

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot clé - Ami(e)s

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 15 septembre 2007

Le déscrupuleur

Je crois avoir un certain recul sur cette "idéologie du mérite", héritée de ma famille maternelle : grosso modo, dans ce système l'individu doit prouver continuellement son droit de profiter de la vie en endurant des tas de souffrances plus ou moins réelles, plus ou moins choisies. D'ailleurs je connais tellement bien ce fonctionnement que, quand je le rencontre dans mon entourage, j'essaie souvent de "déculpabiliser" les gens. J'essaie de leur faire comprendre qu'il n'est pas nécessaire de s'imposer à soi-même une discipline trop sévère, je leur dis que le "devoir" précis dont ils me parlent n'est (en général) attendu par personne d'autre qu'eux-même, donc que c'est à eux seuls de choisir de le faire ou non.

Lire la suite...

vendredi 13 juillet 2007

Le combat ordinaire

Ce matin je me suis réveillé en mauvais état. Je comprenais brutalement ce qui me tracassait de plus en plus depuis quelques jours, c'était assez violent. D'une certaine façon c'est rassurant de pouvoir attribuer une cause à l'inquiétude, mais c'est aussi douloureux de se prendre la réalité dans la tronche. J'ai eu du mal à commencer la journée. Je me suis dit que ce serait une journée modeste, que j'essaierai juste de faire mon boulot correctement, sans trop cogiter, sans faire de zèle, et si possible de voir des gens pour ne pas trop perdre les pédales. C'est ce que j'ai fait. Je m'étais dit que le but c'était d'arriver sans trop de casse à la fin de journée, et là j'aurais la soirée pour décompresser, pour m'écouter, pour laisser venir les émotions, pour "lâcher du lest". Je me doutais que j'aurais besoin de ce moment de solitude pour me retrouver, peut-être un moment un peu difficile mais nécessaire pour repartir "neuf".

Lire la suite...

mardi 19 juin 2007

Un bel orage

Enfin ! Après une fin de journée de plus en plus pesante, ça y est ! ça pète, ça explose, ça éclate, ça cogne, ça tonne, ça tape, ça crache, ça frappe, ça crache, ça tombe, ça gicle, ça déchire ! ça s'échappe, ça se libère, ça se vide, ça s'exprime... Ah, ça fait du bien...

Lire la suite...

lundi 11 juin 2007

Confident involontaire

Pourquoi ? Pourquoi fallait-il qu'elle me le dise ? Putain de merde, pourquoi avait-elle besoin de me faire cette confidence ? Pourquoi me choisir comme témoin, pourquoi une telle confiance en moi ? Je sais pas, c'est le genre de truc qu'une fille dit à sa meilleure amie, ou alors carrément à tout le monde, mais en tout cas pas seulement à moi !? Ça m'apprendra à être trop... Trop quoi d'ailleurs ? Trop gentil, trop rassurant, trop neutre, trop insignifiant ? Merde alors, c'est quand-même pas de bol.

Lire la suite...

dimanche 20 mai 2007

Un (trop) grand week-end

Week-end de quatre jours chez moi, tranquille, aucune obligation particulière (à part quelques petites corvées normales). Je l'attendais avec impatience : pouvoir souffler un peu, essayer de m'occuper des deux ou trois choses que je veux faire depuis longtemps mais que je repousse toujours à plus tard, m'offrir quelques activités inhabituelles, rompre momentanément avec le train-train quotidien. Un répit, une parenthèse, une bouffée d'oxygène.

Lire la suite...

lundi 14 mai 2007

Dimanche moche (2)

Je rentre à Paris après avoir passé le week-end dans ma ville natale. Le ciel est gris, il pleut souvent. J'ai vu mes soeurs, ma mère, mes amis. Avec mes soeurs on se dit bonjour, comment ça va, on se donne les dernières nouvelles et puis on se dit au revoir. Avec ma mère on parle plus, mais je ne suis pas sûr que ce soit meilleur pour moi. Avec mes amis en général je suis bien, même si je me demande souvent pourquoi ils semblent m'apprécier. On discute, on boit pas mal, on rit un peu. Tout ça semble tellement dérisoire. Je me demande pourquoi ça me laisse cet arrière-goût mélancolo déplaisant. Une sorte de nostalgie pour quelque chose que je n'aurais jamais connu.

Lire la suite...

vendredi 16 février 2007

Partir

Ce soir je suis triste. Je vais bientôt partir, quitter un petit monde qui représente finalement une partie non négligeable de ma vie. Y laisser toutes ces petites habitudes, tout cet environnement familier, beaucoup de souvenirs, des petits et des grands. Y avoir vécu quelques satisfactions, en garder aussi quelques regrets.

Lire la suite...

vendredi 2 février 2007

Grand frère ?

Petite échappée hors de la banalité des échanges quotidiens ce soir. Petit cadeau des circonstances, instants légers chapardés au ronron habituel. Un dialogue, modeste mais vrai, l'un de ceux où l'on abandonne quelques uns de nos réflexes de défense pour se dévoiler, juste un peu. Oh, pas grand chose, rien qu'un échange sincère, juste un tout petit peu moins superficiel que d'habitude. Combien de temps, quinze ou vingt minutes, pas plus. Rien que quelques paroles sans doute vite oubliées.

Lire la suite...

samedi 16 décembre 2006

Mon nouveau meilleur copain

Tout à l'heure j'étais sorti marcher en fumant (ou fumer en marchant, au choix). J'avais la rage, j'étais d'une humeur massacrante. J'avais envie de me battre, pas forcément pour casser la gueule à quelqu'un, peut-être juste pour me faire casser la gueule, j'en sais rien. En vrai je ne me bats jamais, d'ailleurs j'ai l'air trop gentil ou trop faible pour qu'on m'agresse. Toujours est-il que les idées que j'avais en tête n'étaient pas vraiment douces et pacifiques. Or quand je ne trouve pas le moyen de passer à autre chose, cette phase est généralement suivie de celle où je me traite de tous les noms et où je m'enfonce dans l'auto-flagellation. Mon petit numéro est plutôt bien rodé, que du bonheur.

Je l'ai vu devant moi sur le trottoir, je n'y ai pas prêté attention.

Lire la suite...

mardi 31 octobre 2006

Épuré

Ce soir j'ai bu quelques bières avec des amis, et maintenant je suis assez sérieusement bourré. Ma prestation sera donc un peu brute, fruste, sans filtre.

Lire la suite...

mardi 20 juin 2006

Portrait

A première vue, c'est une jeune femme sérieuse, compétente, travailleuse. Probablement aussi une mère attentionnée. Très sociable, sympa, un peu bavarde, parfois tête en l'air. Toujours prête à rendre service, mais il peut lui arriver d'oublier l'un de ses engagements. Pas avare en conseils souvent utiles, ce qui lui donne à l'occasion un petit air donneuse de leçons. Elle dit ce qu'elle pense très spontanément, ça peut surprendre parfois, surtout lorsque ça la fait rire. Et puis elle n'hésite pas à dévoiler ses petits ou gros soucis, ses petites histoires, qu'elle narre avec aisance. Elle sait parler en intéressant son auditoire, elle s'exprime de façon claire et agréable.

Lire la suite...